Club sandwich mon amour

Vous l’avez forcément déjà croisé un jour. Ou sa pâle copie dans les Relay de toutes les gares de France. Le club sandwich, le sandwich en triangle connu dans le monde entier. Synonyme à la fois de voyages, de pique-niques à la campagne, des années de jeunesse en colonie de vacances, mais aussi à la carte de tous les hôtels et palace aux quatre coins du monde commandé en chuchotant au room service, le club sandwich est ce genre de moment Nutella que nous adorons. Celui où, quelque soit le lieu où nous nous trouvons, nous avons plaisir à porter à notre bouche le mélange subtil de la douceur du pain de mie, le fondant du poulet, le croustillant du bacon tout juste frit. Une expérience sensuelle en soit.

D’où vient le club sandwich ? Et pourquoi une telle popularité ?

Et le sandwich fut …

Parler de l’histoire du club sandwich, c’est revenir à la Genèse du sandwich lui-même. John Montagu (1718-1792), 4ème comte de Sandwich du nom d’une ville situé dans le Kent, est un diplomate et un amiral britannique sous le roi George III.  Le navigateur britannique James Cook (1728-1779) baptisa par la suite deux archipels en son hommage : les îles Sandwich (futur Hawaï) et les îles Sandwich du Sud dans l’océan Atlantique.

D’après le récit de voyage contemporain du Français Pierre Jean Grosley, intitulé « Tour to London », John Montagu était un grand joueur. Un jour de 1762, lancé dans une de ses parties de cartes interminables, un serveur lui apporta des tranches de bœufs rôties ou salées avec du fromage, le tout servi chaud entre deux tranches de pain. Cependant, cette théorie est vraisemblablement une invention romanesque. Il est plus probable que le comte de Sandwich consommait ses sandwiches à son bureau, où il passait le plus clair de son temps, en particulier à partir de 1765 où il occupait des fonctions gouvernementales qui ne lui laissaient guère de temps pour jouer.

L’idée de garnir un pain de toute sorte d’ingrédient n’est toutefois pas nouvelle : pain azyme fourré aux herbes lors de la Pâques juive, au fromage de chèvre et poissons fumés ou séchés chez les Egyptiens, bread and meat au XVIème siècle chez les Britanniques, petits pains briochés ronds farcis de volaille lors de parties de chasse sous Louis XIV… Le comte de Sandwich a cependant popularisé l’idée et introduit la forme moderne du sandwich tel que nous le connaissons aujourd’hui.  

1894 : invention du club sandwich dans un club new-yorkais

Le club sandwich en tant que tel est né lui en 1894. Il est servi pour la première fois au cours d’une partie de black jack au Saragota Club House, un club de pari élitiste de l’Etat de New York où serait également née la chips. Le nom de club sandwich viendrait de sa popularité dans les country clubs américains du XIXe siècle. La version originale comportait seulement deux tranches de pain contre en général plutôt trois aujourd’hui. La première recette imprimée de notre sandwich apparaît dans le livre de recette « Good Housekeeping Library » d’Isabel Gordon Curtis en 1903, qui propose un Club Sandwich Toast, constitué de pain grillé tartiné de beurre, avec du lard grillé, du blanc de poulet, de la tomate et de la laitue, le tout avec une généreuse couche de mayonnaise (l’œuf est venu plus tard). Dans sa version originale, le club sandwich comportait seulement deux tranches de pain mais aujourd’hui, on le trouve le plus souvent composé de trois tranches.

Présent dans de nombreux autres livres de recettes, le club sandwich aurait traversé l’Atlantique pour l’Europe dans les années 20, dans les valises du jazz et des modes made in USA. Selon la légende, il serait même devenu le sandwich préféré du roi Edward VIII, conquis par son épouse américaine Wallis Simpson pour qui il renonça à la couronne.

En 1928, l’invention d’une machine fabriquant industriellement du pain de mie prétranché aux Etats-Unis permet de démocratiser le club sandwich, jusqu’alors réservé à une élite de la population. Parallèlement, la restauration rapide se développe. Les fast-food, centrés sur le sandwich et particulièrement le burger, prennent leur essor dans les années 50. En effet, si le sandwich constitue outre-Atlantique un véritable repas au déjeuner comme au dîner et peut se consommer à domicile, en France, jusqu’à récemment, il était assimilé à un casse-croûte pris par les ouvriers pendant leurs pauses ou à un pique-nique consommé lors d’un voyage. Après-guerre, avec le boom économique et la modification des modes de vie, la consommation du sandwich se généralise à toutes les classes sociales et prends de nouvelles formes. Le pain de mie notamment serait arrivé en France dans les années 1930 par l’intermédiaire des Britanniques avec les premiers bars anglais. En 1970, Paul Picard crée la marque phare Harrys, s’inspirant des recettes américaines et de ses souvenirs avec des soldats américains sur la base de l’OTAN près de Châteauroux où il fonda son entreprise.

Luxe, calme et club sandwich

Aujourd’hui, on trouve des sandwichs (et a fortiori des clubs sandwich) sous de très nombreuses formes partout dans le monde et il s’en vend des dizaines de millions chaque année. Le club sandwich, à l’instar du burger, existe sous de multiples variations. De nouvelles garnitures apparaissent ou remplacent certains aliments de base : dinde, avocat, surimi, thon, saumon fumé, bœuf, homard, ajout de concombres etc. Orlando Montagu, fils du 11ème comte de Sandwich, a même crée une chaîne, Earl of Sandwichusa qui compte une trentaine d’adresses aux Etats-Unis et une France à Disneyland Paris. Le club sandwich reste une valeur sûre des repas pris sur le pouce entre famille ou entre amis.

Mais il existe surtout des versions mondialement connues du club sandwich, préparées par des grands chefs comme Yannick Alléno, Michel Rostang, ou encore Wolfang Puck. A travers le monde, le club sandwich fréquente davantage les tables des palaces que celle des bistrots de quartier. Sa préparation obéit à des règles très codifiées, du moins pour la version classique. Les prix peuvent facilement avoisiner les trente euros, et varier du simple au double.  Le club sandwich est synonyme de fringales nocturnes dans une chambre d’hôtel luxueuse ; d’un déjeuner rapide entre deux rendez-vous d’affaires ; dans tous les cas, un repère rassurant sur la carte peu importe l’endroit du globe dans lequel nous nous trouvons. Populaire ou aristo, le club sandwich a encore de belles années devant lui.

Pour aller plus loin :

  • Si vous souhaitez découvrir les meilleures adresses pour déguster un club sandwich de palace dans le monde, ou bien dans les adresses fameuses à Paris. Version abordable, le Harrys New York Bar demeure une référence historique dans l’introduction du club sandwich en France.
  • Si vous souhaitez retrouver la recette originale du club sandwich, suivez les indications du chef Thierry Marx lors de l’épisode spécial de l’émission « L’Histoire à la carte » sur France TV. La version végétalienne est également disponible sur le blog canadien Fraîchement Pressé.

Sources : Club Sandwich Konbini, La Libre, The Olde Foodie, France TV Info, Club-sandwich, Les Nouvelles de la Boulangerie

Posts created 36

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related Posts

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Back To Top